L’AFFAIRE VERBRUGGEN – Les fiscotrafiquants au pouvoir

Parmi les différents impôts auxquels les organisateurs de l’évasion fiscale font échapper leurs clients fortunés, il en est un dont on parle moins que d’autres : les droits de succession. Ceux du richissime notaire bruxellois Robert Verbruggen constituent un exemple édifiant de ces pratiques qui privent les pouvoirs publics des moyens destinés à assurer leurs missions collectives. Dans une vaste enquête en 11 épisodes sur ce qu’il faut bien appeler le scandale de l’affaire Verbruggen, l’on découvrira que les organisateurs de l’évasion fiscale sont activement couverts par leurs instances professionnelles, en dépit des codes de déontologie qu’elles affichent.
Vous trouverez tous les épisodes de l’enquête ci-dessous.
Vous pouvez également télécharger le dossier complet (PDF).
.

 

Braquage à l’héritage (400 millions €) : l’État victime

“Vous lecteurs, imaginez sans doute que cette fausse déclaration à l’héritage a immédiatement attiré l’attention de l’administration belge et des autorités politiques ministérielles qui la chapeautent ? Point du tout. L’État belge est braqué.”

 

 
Braquage familial avant braquage à l’héritage

“Une affaire peut en cacher une autre.
Frères et coassociés, l’un des deux entreprend de tuer économiquement l’autre avant que les deux deviennent cohéritiers.”  

 

 
Comment transformer la succession d’un notaire richissime en succession de Monsieur Tout-le-monde ?…

«  Prétendre détenir ce que vous ne détenez pas, puis donner à vil prix ce que vous n’avez jamais détenu et cacher l’inavouable. Pour cela, trouver et payer cher un expert en évasion successorale.  » 

 

L’instruction pénale vient au secours d’un avocat pris la main dans le sac

« La police judiciaire procède à trois perquisitions très fructueuses.
Puis soudainement, comme si elle était effrayée par ses propres découvertes, l’instruction judiciaire se saborde brutalement. » 

 

 

La bande organisée des Bâtonniers et ex-Bâtonniers

« Les coups de force successifs de la bande organisée des Bâtonniers et ex-Bâtonniers pour écarter les pièces à conviction des débats de la justice correctionnelle de première instance et d’appel »

 

 

Du Parquet de Bruxelles à la réserve de Bandia au Sénégal, puis retour précipité en Belgique : l’itinéraire tourmenté de la juge d’instruction Silviana Verstreken  

« De juge d’instruction épouse de magistrat à compagne d’un hors la loi, ex-compagnon de sa greffière. Du Parquet de Bruxelles à une vie aventureuse au Sénégal.  Un décès non élucidé. Une vérité non recherchée ? » 

 

 

Nier l’évidence nécessite experts de tous poils et coûte une fortune. Le prix d’une armada d’hommes de loi et de professionnels du chiffre. Une armada invincible ?

« 3 millions d’honoraires payés à un avocat bruxellois sur un compte au Luxembourg en provenance d’un compte au Liechtenstein. Une armada faite de ténors. Une institution judiciaire passive, victime et bafouée. Des citoyens grugés. »   

 

 

Trois instructions disjointes, la clé de l’affaire

« La fausse déclaration de succession cloue le cercueil de celui qui s’y oppose en lui réglant son compte dans deux autres affaires. La planification de l’instruction alliée de la planification successorale » 

 

 

Un Expert-comptable, nommé expert judiciaire, aux expertises à géométrie variable et à contenu lacunaire.

« L’expert judiciaire produit un rapport lacunaire, la justice ignore les rapports de ses enquêteurs judiciaires. La justice ferme les yeux et prononce un non-lieu » 

 

 

Un réviseur d’entreprise, conseil historique de la famille Verbruggen, nommé expert, aux conflits d’intérêts ignorés

« Une institution en général mais aussi au sein de la famille Verbruggen. Quand le conseiller de son client devient dans la foulée son liquidateur, les honoraires continuent à courir.  Conflits d’intérêts et consanguinité omniprésents. » 

 

 

Et si enfin les juges décidaient de faire éclater la vérité ? 

« Le gang des héritiers fait obstrcution depuis 18 ans. Politiques,emparez vous de l’affaire et mettez ainsi un terme à ce scandale judiciaire » 

 

L’AFFAIRE VERBRUGGEN CONTINUE !

La justice procrastine à nouveau

ÉPISODE 12 « La justice procrastine à nouveau et L’Institut des Réviseurs d’Entreprises défend l’opacité. De découverte et en découverte. Remettre une pièce dans le juke-box ? La justice l’a fait » 

 

Disparitions en tous genres, nominations étranges, troublantes coïncidences.  

ÉPISODE 13 « L’affaire Verbruggen, toujours non éclaircie, a ceci de particulier que son extrême longueur est parsemée de disparitions en tous genres, de nominations étranges ainsi que de coïncidences troublantes.» 

 

Coupables, mais non poursuivis au nom du droit

ÉPISODE 14 « Au bout de près de vingt années, les institutions judiciaires bruxelloises ne sont toujours pas parvenues à faire émerger la vérité et la succession de ce richissime notaire bruxellois n’est toujours pas liquidée. » 

 

Taire la vérité.

ÉPISODE 15 « Implacable, le rapport de l’expert, Monsieur Emmanuel Sanzot. Implacable, parce que d’une rigueur qui ne permet pas la moindre échappatoire à tous ceux qui ont faussé, triché, menti, caché, couvert, sans discontinuer pendant deux décennies. » 

 

Après l’opération de blanchiment… judiciaire, celle de l’étouffement judiciaire ?

ÉPISODE 16 « Pour le clan de ceux qui savent (magistrats, avocats, experts-comptables, réviseurs d’entreprises, notaires), taire la vérité pendant 20 années en comptant sur le temps pour l’étouffer n’a pas suffi puisque l’un de leurs pairs vient de la faire éclater. Il va devoir l’étouffer définitivement. Comment ? Judiciairement. » 

 

L’affaire Verbruggen fait-elle contagion ? Des milliards en cavale. Des centaines de millions de droits de succession éludés.

ÉPISODE 17 « Les détenteurs de fortunes, pas toujours aussi mobiles que leurs capitaux, font tout pour brouiller les pistes quant à leur qualité de contribuable. Il faut dire que les gouvernants et les Institutions internationales leur facilitent grandement la tâche, voire se comportent en organisateurs du brouillage. » 

 

Autopsie comptable meurtrière pour les héritiers fraudeurs.

ÉPISODE 18 « Imaginons un médecin légiste auquel les autorités judiciaires ont décidé de recourir pour faire parler un cadavre, mais pas n’importe quel cadavre ! L’expert en médecine légale va avoir fort à faire. » 

 

Celui qui dit la vérité doit être exécuté.

ÉPISODE 19 « Guy Béart l’écrivait et le chantait il y a plus de cinquante ans : « Celui qui dit la vérité doit être exécuté ». Luc Verbruggen le vit, seul contre tous, depuis vingt ans, condamné à survivre sous le seuil de pauvreté, la justice le regardant froidement s’épuiser à petit feu, quitte à le bâillonner s’il le faut en usant de bien curieuses interprétations de règles de droit. » 

 

Celui qui dit la vérité sera exécuté au Palais de Justice de Bruxelles

ÉPISODE 20 Décompte du temps qu’il reste avant l’assassinat politique, judiciaire et social de Luc Verbruggen. « L’évasion fiscale aux droits de succession a de beaux jours devant elle, grâce à cet arrêt, chef-d’œuvre de perversité judiciaire. » 

 

Ignominie à la Cour d’Appel de Bruxelles.

ÉPISODE 21 Lecteurs de cette saga ô combien symbolique de l’évasion fiscale aux droits de succession, vous pensiez vraisemblablement avoir tout vu dans ce que « les copains et les coquins » d’un certain milieu bruxellois pouvaient commettre d’odieux et de répréhensible sous le couvert de leurs robes d’avocats fiscalistes et de magistrats (…)»