riccardo petrella

L’institutionnalisation de l’inégalité : une normalisation violente

Le monde se fracture, l’humanité se divise et s’émiette. Pour cette troisième rencontre, il est question de l’institutionnalisation de l’inégalité guidée par les conceptions et visions capitalistes de la vie et du monde. Reprenant son analyse méticuleuse là où il l’a laissé lors de son dernier exposé, Riccardo Petrella prend ainsi le temps de décortiquer l’origine, les représentations et les justification de la pauvreté. Depuis sa nature éminemment sociétale et structurelle, jusqu’à sa relation étroite avec l’enrichissement indécent d’une fraction toujours plus réduite de l’humanité.

La version courte est en accès libre,
mais l’entièreté de l’entretien
est réservé aux abonnés. (S’abonner / Se connecter)

Pour accéder à l’intégralité de ce contenu, vous devez vous connecter (connexion) ou souscrire à l’Abonnement numérique.

Retrouvez les autres volets du cycle de conférences « Défis planétaires : comment agir ? » de Riccardo Petrella sur notre site :

– Volet 1 : « 1970, bouleversement du monde »

– Volet 2 : « Fin du politique : la perte de souveraineté«