PODCAST

Après des années d’âpre lutte, la Belgique consent à restituer la dent de Lumumba à sa famille. Mais plus largement, à Bruxelles, c’est presque 300 crânes de Congolais.e.s qui sont conservées par la Belgique. Ainsi que des squelettes et des fœtus. La Belgique est coupable de recel de cadavres et peine à rendre ces ossements aux descendants qui en font la demande.

A l’ULB, 14 crânes de Congolais.e.s sont encore la propriété privée du Laboratoire d’Anthropologie Physique de l’ULB. A l’époque coloniale, ces crânes ont servis à Emile Houzé, fervent phrénologue, afin d’enseigner aux étudiant.e.s la supériorité raciale des blancs sur les noirs. L’Université Libre de Bruxelles, qui se targue d’être « engagée » et libre exaministe, a encore énormément de travail à réaliser sur son passé.

Ce podcast a pour but de démontrer que les crânes conservés par l’ULB sur son campus ne sont pas accessibles aux étudiant.e.s ou toutes personnes qui désireraient en savoir plus. Cachés honteusement dans d’obscures caves, ces crânes, à l’image de l’histoire coloniale, dépérissent, faute de visibilité.

[wcm_nonmember]
Posté dans Chronique, Décolonisation, Featured LumumbaULB

PODCAST Après des années d’âpre lutte, la Belgique consent à restituer la dent de Lumumba à sa famille. Mais plus largement, à Bruxelles, c’est presque […]

Lire plus "Le plat pays de Lumumba"