QUEL EST LE PROJET POLITIQUE DU MOUVEMENT EFFONDRISTE ?

Au sein de la nébuleuse des partisans d’une écologie radicale, la collapsologie ou effondrement suscite de nombreuses controverses. Les militants politiques plutôt traditionnels se méfient d’une pensée qu’ils considèrent comme démobilisatrice. D’autres considèrent que l’alarme lancée par les collapsologues a l’avantage de conscientiser beaucoup de monde (notamment grâce à l’amplification par les médias dominants).

Thierry Brugvin tente ici une analyse des différentes modalités d’être effondriste. On peut déjà n’être pas d’accord avec le terme mouvement qu’il leur accole car ils sont trop divers et peu en relations. Mais le sujet est intéressant, voire essentiel pour l’avenir de luttes écologistes et si vous aviez d’autres vues, nous sommes toujours amateurs de recevoir des réactions qui ouvrent le débat.

Nous publierons la très complète analyse de Thierry Brugvin en trois parties. Voici la première.

A.A.

Première partie : effondristes vs décroissants

La majorité des effondristes sont survivalistes ou municipalistes pour le futur. Ils formulent des constats radicaux sur le présent et sur le futur, c’est-à-dire qu’ils prédisent un effondrement de la société mondiale. S’ensuivra une société localisée, agricole et sans croissance. Paradoxalement, leurs propositions alternatives pour le présent s’avèrent généralement plutôt consensuelles et s’inscrivent dans le système capitaliste.

 

En France, l’effondrisme ou la collapsologie a pris naissance vers l’année 2016, avec la publication de l’ouvrage de Servigne Pablo et Raphael Stevens, Comment tout peut s’effondrer ? (Seuil, 2015). Servigne en est à présent le chef de file. Comme son nom l’indique en partie, l’effondrisme regroupe les personnes qui pensent que le monde actuel va s’effondrer dans tous les secteurs de la société, c’est à dire au plan écologique, économique, social, gouvernemental et culturel. La collapsologie vise à devenir véritablement une science de l’effondrement. Elle s’appuie sur des mesures scientifiques du présent et sur des prédictions sur l’avenir de la société. Cependant, la futurologie ne s’avère que rarement une science exacte. Elle pointe les menaces d’un effondrement mondial en cours, en particulier des espèces, des ressources non renouvelables et les menaces dues au réchauffement climatique…