PRISON: Le grand procès!

Acte d’accusation:

Alors que le gouvernement tente de construire une méga-prison de 1200 détenus à Haren, de nombreuses voix s’élèvent pour exiger une réforme complète de la politique pénitentiaire. Qui enferme-t-on? Dans quelles conditions? La détention a-t-elle un sens? Est-il nécessaire de faire souffrir pour punir? Un monde sans prison est-il possible? Le prochain numéro de POUR consacré à la problématique de l’enfermement sortira de presse en novembre prochain. La rédaction a rencontré de nombreux acteurs au sein de l’univers carcéral. Nous vous ferons découvrir leur vision de la prison au fil des semaines… La prison est aujourd’hui mise en accusation par ces témoins privilégiés. Dès lors, que le procès commence!  Des interviews à suivre sur Facebook, sur notre site internet, jusqu’à la sortie du journal…

POUR dépose une première pièce à conviction. Une seule question a été posée à tous les témoins qui se succéderont à la barre: pour vous, la prison, c’est…

POUR appelle à la barre

Témoin numéro 1: Valérie Lebrun, directrice de la prison d’Ittre.

Valérie Lebrun jette un regard lucide sur un système qu’elle connaît bien, puisqu’elle le vit de l’intérieur. Valérie Lebrun dénonce l’inobjectivité du système pénal: la prison, c’est d’abord une manière de gérer des populations qui n’ont jamais été intégrées à la société. Elle dénonce également une dérive du système carcéral: les détenus sont de plus en plus amenés à payer eux-mêmes leur détention!

Seconde pièce à conviction.

Une question identique a été posée à l’ensemble de nos témoins. Quelles ont été vos impressions lorsque vous êtes entré(e) pour la première fois en prison ? Voici leurs réponses…

 

Découvrez la vidéo avec les réponses des témoins

POUR appelle à la barre :

Témoin numéro 3 : Christian Panier, juge honoraire

Christian Panier est l’ancien président du tribunal de première instance de Namur. Aujourd’hui à la retraite, il consacre beaucoup d’énergie à la question de la réinsertion des détenus. Pour lui, la situation actuelle résulte d’une justice de classes. Et la situation ne va pas en s’améliorant… Pour envisager des solutions, il faudrait sortir la prison de notre tête.

Découvrez l’interview intégrale de Christian Panier

 

Témoin numéro 4 : Delphine Paci, de l’Observatoire International des Prisons

Delphine Paci est avocate. Elle est vice-présidente de la section belge de l’Observatoire International des prisons. Pour Delphine Paci, la prison est un lieu dangereux pour la sécurité publique ! Un discours qui va à l’encontre des idées reçues…

Découvrez l’interview intégrale de Delphine Paci