Un pavillon pour l’Aquarius !

L’Aquarius opère en Méditerranée centrale depuis 31 mois, et a secouru 29.523 personnes lors de 230 opérations de sauvetage. Ces derniers mois, la mission de recherche et sauvetage de l’Aquarius a été l’objet de manœuvres politiques délibérées visant à y mettre fin. Le navire s’est vu retirer deux fois son pavillon en un mois : d’abord par Gibraltar, puis par le Panama. En empêchant l’Aquarius d’opérer, d’autres vies seront perdues aux portes de l’Europe, des vies perdues en silence, alors que l’Europe ferme les yeux. Une mobilisation est en train de s’organiser, à l’initiative de SOS Méditerranée, pour rendre à l’Aquarius un pavillon et lui permettre de reprendre sa mission humanitaire.

On se souvient de l’épisode de l’été passé, où l’Aquarius a erré pendant des semaines en Méditerranée, à la recherche d’un port. L’Italie avait refusé d’accueillir les centaines de réfugiés qui avaient été sauvés en mer. On se souvient aussi des déclarations récentes de Théo Francken, selon qui on devrait pouvoir refouler les bateaux en détresse, et contourner l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme (à propos des tortures et traitements dégradants dans les pays d’origine). Un accord vient d’être signé entre la Tunisie et la Belgique, qui ouvre sur la possibilité de refouler les réfugiés africains dans ce pays. Derrière ces infos, derrière les manœuvres politiciennes des autorités belges et européennes, il y a des hommes et des femmes. Nous avons voulu rencontrer l’un d’eux et lui donner la parole. Voici son témoignage.

« Je m’appelle Paul, je suis né le 18 février 1987 à Bentui, au Sud Soudan. J’ai encore mes parents. Ma mère s’appelle Odok Elisabeth, elle a 60 ans. Mon père s’appelle Paul, il a 61 ans. Il était soldat dans la garde présidentielle avant la guerre. La raison pour laquelle j’ai quitté mon pays c’est la guerre entre les tribus. Il y a deux grandes ethnies au Sud Soudan. Le président Salva Kiir fait partie de la plus grande ethnie, les Dinka. Le vice-président Riek Machar fait partie de l’ethnie Nuer. Moi aussi.  Le gouvernement a confisqué mon passeport.

Pour accéder à l’intégralité de cet article, vous devez vous connecter (connexion) ou souscrire à l’Abonnement numérique.


Serge Noël


Pétition “Sauvons l’Aquarius et le sauvetage en mer