Mais que se passe-t-il vraiment au Venezuela?

“La situation au Venezuela est plus tendue que jamais depuis que Juan Guaido – député de l’opposition vénézuélienne récemment élu président de L’Assemblée nationale – s’est autoproclamé président de la République par intérim aux dépens du président en exercice Nicolas Maduro. Aussi bien la légitimité de Juan Guaido que celle de Maduro est contestée, et la communauté internationale est déchirée entre partisans de chaque camp.

Les uns considèrent Maduro comme un dictateur à la tête d’une caste dirigeante qui s’enrichirait aux frais de la population condamnée à la misère et à l’exode. D’autres accusent l’opposition – et donc Guaido – d’être à la solde des intérêts impérialistes et capitalistes des Etats-Unis et de leurs alliés de droite dans la région, qui chercheraient à fomenter un coup d’État. En effet, certains considèrent que les Etats-Unis aspireraient à s’accaparer les ressources pétrolières du pays, et que leurs sanctions économiques et pressions imposées au Venezuela seraient responsables de la situation.

Au même moment, la guerre médiatique fait rage. Chez nous, les médias occidentaux proposent comme seule lecture celle d’un peuple aux abois face à son tyran sanguinaire. A l’inverse, certains milieux de gauche s’opposent radicalement à cette vision et défendent ardemment l’héritage démocratique et social du chavisme. Mais la réalité de la situation peut-elle donc se résumer à de tels schémas manichéistes ?

En Belgique, la gauche et le mouvement écologiste sont divisés sur la question. Pour écolo j, Il nous semble essentiel de participer à informer correctement le public avec un panel d’intervenants diversifié et nuancé. Si une gauche qui se veut progressiste et anti-impérialiste souhaite se positionner sur la question, elle ne peut faire l’économie de ce débat.”

Ce 27 février, écolo j ULB, organisait un débats sur la situation au Venezuela.
Pour intervenir dans ce débat, ils ont convié:
– Maurice Lemoine, ex-rédacteur en chef du “Le Monde diplomatique”, spécialiste du monde Caraïbe et latino-américain.
– Frédéric Lévêque, du CNCD-11.11.11 (Centre National de Coopération au Développement, mais intervenant à titre personnel), ex-rédacteur en chef du magazine “Demain le monde”, animateur du site Barril.info.
– Alessandra Moonens, médecin généraliste en planning familial ayant travaillé plusieurs années au Venezuela dans des réseaux féministes pour les droits en santé sexuelle et reproductifs des femmes, membre de “Venesol” (réseau d’amitié et de solidarité Belgo-Vénézuélien)

Reportage de Victor Seghin


La première partie du débat est en accès libre.
Pour accéder à l’intégralité, vous devez vous connecter (S’abonner / Se connecter)

Pour accéder à l’intégralité de ce contenu, vous devez vous connecter (connexion) ou souscrire à l’Abonnement numérique.