LES MATHÉMATIQUES COMME VOIE VERS LE FUTUR… – JULIAN ASSANGE

JULIAN ASSANGE, UNE VIE
Épisode 6

 

En 2003, Julian Assange entreprend des études d’astrophysique à l’université de Melbourne. Pourquoi l’astrophysique ? Il veut parvenir à penser l’injustice dans le monde en termes mathématiques et en s’appuyant sur la physique quantique. Il s’intéresse à « l’articulation entre vérité mathématique et nécessité morale ». Il explique :

En physique quantique, pour connaître la vérité, vous devez examiner la façon dont vous mettez en place l’expérience et voir dans quelle mesure elle impacte son résultat. (…) Vous devez examiner comment vous avez construit votre façon de voir (…). Plus je me penche sur les caractéristiques de la mécanique quantique, mieux je comprends comment elle peut m’aider à élaborer ce que je cherche à constituer : une théorie du changement, une théorie du changement initié par l’homme dans le monde.

A cette période, « l’information » devient un axe principal de ses préoccupations. Il imagine un pipeline de l’information ayant un impact sur l’état de la justice. Il observe le pipeline avec des questions : comment les infos se déplacent-elles ? Qui construit le pipeline, qui le paie ? Il dira : « J’ai commencé à considérer l’information comme une matière, j’ai commencé à examiner comment elle circule parmi les gens et dans la société, et comment l’arrivée de nouvelles informations entraîne des changements. Imaginons qu’il existe un pipeline qui permet un flux de matériel vers ce qui assure l’état de la justice. »

Donner accès à de l’information brute par opposition aux articles de journaux rédigés où l’information peut être biaisée par le point de vue du journaliste.
C’est à cette époque qu’il comprend qu’il peut devenir « vecteur de l’information » et qu’il en vient à concevoir ce que pourrait être un « journalisme scientifique » : il consisterait dans le fait de donner accès à de l’information brute par opposition aux articles de journaux rédigés où l’information peut être biaisée par le point de vue du journaliste. Donner accès à l’information brute (possiblement accompagnée de commentaires) permet au lecteur de détenir tout ce dont il a besoin pour se forger sa propre opinion.

[wcm_nonmember]