Le piège Deliveroo     

Vernis écolo-bobo et « économie de partage », voilà pour l’image.
Au premier abord, le titre du livre semble incongru : un piège ? Deliveroo, n’est-ce pas cette sympathique application qui permet de vous faire livrer votre repas à domicile, commandé chez votre restaurant préféré ? Et, pour ses livreurs, un moyen de gagner de l’argent en pratiquant son sport favori, le vélo, bref, « un chouette job flexible sans obligation d’horaire » ?
C’est en tous cas ce que proclame la firme dans sa communication à destination des coursiers. Vernis écolo-bobo et « économie de partage », voilà pour l’image.[wcm_nonmember]