La détention d’Assange, une attaque contre la démocratie

Ce jeudi 3 octobre 2019, ATTAC organisait une rencontre intitulée “La détention d’Assange, une attaque contre la démocratie”.
Réfugié depuis près de sept ans dans l’ambassade équatorienne de Londres, le Journaliste Julian Assange a été livré aux autorités britanniques le 11 avril 2019, qui pourraient rapidement l’extrader vers les États-Unis. Le fondateur du site Wikileaks, qui a bouleversé le monde de l’information en révélant des millions de documents confidentiels contribuant à lever l’opacité pesant sur les arcanes des pouvoirs, pourrait y être jugé pour espionnage.

Cette procédure judiciaire est aussi le procès d’un certain type de journalisme faisant le pari de l’intelligence collective et de la transparence. Elle doit être mise en parallèle avec les mesures qui se multiplient pour limiter la liberté d’informer.

Pour faire le point sur les enjeux de la détention de Julian Assange et mieux comprendre les offensives contre les journalistes, éditeurs et lanceurs d’alerte, Attac Bruxelles a débattu de ce sujet avec:

Marie-France Deprez, animatrice du comité de soutien à Julian Assange en Belgique
Lode Vanoost, ancien député, journaliste à DeWereldMorgen.be
Olivier Stein, avocat au Progress Lawyer Network

 


La première partie est en accès libre.
Mais l’entièreté de la conférence est réservée aux abonnés. (S’abonner / Se connecter)
PARTIE 1
Avec Marie-France Deprez, animatrice du comité de soutien à Julian Assange en Belgique

Pour accéder à l’intégralité de ce contenu, vous devez vous connecter (connexion) ou souscrire à l’Abonnement numérique.