La démission de la communauté internationale

Echos de Palestine

Aucune réelle pression n’a été exercée de l’extérieur sur Israël pour qu’il apporte des réponses aux injustices qui sont aux sources du conflit avec le Hamas ou qu’il épargne les populations civiles. C’est donc la loi du plus fort qui a une fois de plus prévalu.

Le 13 mai, lors d’une réunion virtuelle, le ministre des Affaires étrangères israélien Gabi Ashkenazi adressait ses félicitations à ses ambassadeurs aux États-Unis, en Europe et dans le monde arabe.

Le fait que la plus grande partie de la communauté internationale soutienne le positionnement israélien affirmant son droit à l’autodéfense est le produit de vos efforts diplomatiques.
 Un satisfecit amplement mérité, puisque c’est une nouvelle fois un désolant mélange de résignation, d’indifférence et de soutien à Israël qui a prévalu sur la scène internationale durant la crise de mai 2021. Tour d’horizon peu glorieux.[wcm_nonmember]