Corona carnets – Jour 30 – Le home

POUR participe à l’élaboration collective d’un monde meilleurLa crise sanitaire que nous devons tous affronter par la grâce du coronavirus nous pousse à réfléchir à quelle devra être, demain, l’organisation de nos sociétés pour ne pas poursuivre comme des moutons l’actuelle logique suicidaire. Dans cette perspective, POUR souhaite publier  textes et vidéos qui illustrent quelles seront les leçons que nous devrons retenir collectivement pour que « le jour d’après » ne ressemble pas aux « jours d’avant ».

En ce 30ème jour de confinement – un mois déjà – Paul Hermant, actif dans le collectif des Actrices et acteurs des temps présents[1], continue sa série des Corona carnets, ces billets quotidiens sur le réel étonnant que nous devons vivre tous.

A.A.

 Jour 30 – Le home

L’annonce faite hier de la possibilité de rendre visite à un parent dans un home a bousculé la matinée entière. La farce, quand elle est trop apparente dans une tragédie, donne le sentiment d’avoir affaire à des scénaristes sous amphétamines. On sait trop bien que la politique est surtout une question de production et d’organisation du chaos. Et voici que l’on voit la générale en chef abandonnée seule sur le champ de bataille, lâchée par ses capitaines et ses lieutenants, tournoyant dans la nuit et consumée par le feu. La veille, elle incarnait pour les médias ce qui restait de crédibilité gouvernementale. Ce matin, seuls les chiffres en baisse de la mortalité quotidienne et la lente diminution des admissions en hôpital pensent encore pouvoir endiguer cette déroute.
[wcm_nonmember]