Un prix terriblement élevé pour l’élargissement de l’OTAN

Le sommet de l’OTAN à Madrid fin juin a conclu l’entrée de la Suède et de la Finlande dans l’alliance – c’est bien cela ?

 

L’élargissement au nord grâce aux efforts infatigables de Jens Stoltenberg l’a rendu manifestement fier
La photo de famille du dernier sommet de l’OTAN à Madrid devait avant toute chose symboliser l’unité entre égaux : des hommes et des femmes qui résolvent leurs différences par des débats pacifiques et qui prennent des décisions difficiles dans l’unité. Lors de la conférence de presse finale, le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg a vanté à mots couverts « l’unité sans faille des 30 pays membres » et a qualifié de précurseur le nouveau document stratégique qui désigne pour la première fois la Russie « comme la menace la plus importante et la plus immédiate pour la sécurité des alliés et pour la paix et la stabilité dans la zone euro-atlantique ». Il a salué l’élargissement de l’Alliance à deux nouveaux membres, à savoir la Suède et la Finlande. Le fait que l’élargissement au nord ait réussi en premier lieu grâce à ses efforts infatigables l’a rendu manifestement fier.

[wcm_nonmember]