Nouvelle crise de la dette au Sud

La dette extérieure publique des pays du Sud[1] inquiète. Parmi les préoccupations, sa hausse spectaculaire en l’espace de 2 décennies tout autant que les parallèles à dresser avec la situation pré-crise de la dette des pays du Tiers Monde des années 1980. Au-delà des similitudes, le large recours aux émissions d’obligations pose, lui, un nouveau défi. Avec près d’une dizaine de pays en situation de surendettement et 17 en suspension de paiement, la crise de la dette a déjà débuté[2].

Evolution récente de la dette des PED

En mai 2019, selon le FMI, parmi les pays à faible revenu, 7 sont en situation de surendettement et 24 en position de l’être, soit 37% d’entre eux[3]. Preuve de l’incapacité (et de l’absence de volonté) des institutions financières internationales (IFIs) à répondre efficacement et durablement au surendettement, la moitié de ces 31 pays ont appliqué à la lettre les politiques d’ajustement de l’initiative PPTE[4] lancée par le G7 en 1996[5]. Et selon une ONG allemande, 122 pays seraient en réalité en situation d’endettement critique[6].

Depuis 2010, la part des remboursements de la dette extérieure publique des pays du Sud par rapport à leurs recettes totales, a augmenté de 85% et culmine à un niveau moyen de 12,2% des recettes publiques des États, soit le plus au niveau atteint depuis 2004[7]. Les pays les plus affectés par cette hausse du service de la dette avaient en majorité contracté des prêts et/ou des obligations auprès du FMI[8].

« Les niveaux d’endettement atteignent des sommets dans les pays avancés, les pays émergents et les pays à faible revenu. […] La dette mondiale, tant publique que privée, s’élève aujourd’hui à un record historique de 182.000 millions $, près de 60% de plus qu’en 2007. […] Les pays émergents et les pays en développement en ressentent déjà les premiers effets. » Christine Lagarde, Directrice générale du FMI, Discours au siège du FMI, le 1er octobre 2018[9].

Entre 2000 et 2017, la dette extérieure publique des pays du Sud a doublé, passant de 1.300 à 2.630 milliards de $US (voir tableau 1). Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse. Profitant des hauts niveaux des cours des matières premières jusque 2013, les pays du Sud ont tiré d’importants revenus de leurs produits d’exportations et les taux de croissance économique y ont été élevés pour une majorité d’entre eux.

Tableau 1. Evolution de la dette extérieure publique des pays du Sud par type de créancier (en millions de $US et en pourcentage)[10].

En parallèle, la crise financière de 2007-2008 n’a pas été sans impacter l’économie des pays occidentaux. A la recherche de financement plus rémunérateurs, banques et investisseurs privés ont alors investi leurs importantes liquidités dans la dette souveraine des pays du Sud[11]. Alimenté par le faible niveau des taux d’intérêts directeurs aux États-Unis et en Europe, ce cycle s’achève actuellement et prend en étau les pays du Sud dans « le piège de la dette ».

La fin du super cycle des matières premières

Pour accéder à l’intégralité de cet article, vous devez vous connecter (connexion) ou souscrire à l’Abonnement numérique.

Milan Rivié


[1] Par “pays du Sud” nous entendons l’ensemble des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire déterminé par la Banque mondiale. Disponible à : https://donnees.banquemondiale.org/niveau-de-revenu/revenu-faible-et-intermediaire?view=chart
[2] UNCTAD, “Debt vulnerabilities a new debt trap”, octobre 2018. Disponible à :https://unctad.org/en/pages/PublicationWebflyer.aspx?publicationid=2259
[3] Liste des sept pays en situation de surendettement au 31 mai 2019 : Gambie, Grenade, Mozambique, Sao Tomé et Principe, Soudan, Sud-Soudan et Zimbabwe. Liste des vingt-quatre pays à haut risque de surendettement : Afghanistan, Burundi, Cameroun, Cap vert, Djibouti, Dominique, Ethiopie, Ghana, Haïti, Îles Marshall, Kiribati, Laos, Maldives, Mauritanie, Micronésie, RCA, Samoa, Sierra Leone, St Vincent les Grenadines, Tadjikistan, Tchad, Tonga, Tuvalu et Zambie. Voir FMI, “List of LIC DSAs for PRGT-Eligible Countries. As of may 31, 2019”. Consulté le 4 juin 2019. Disponible à :https://www.imf.org/external/Pubs/ft/dsa/DSAlist.pdf et Nations Unies, Financing for Sustainable Development Report 2019. Disponible à : https://developmentfinance.un.org/sites/developmentfinance.un.org/files/FSDR2019.pdf
[4] Ibid. Pays éligibles à l’initiative PPTE, actuellement en situation de surendettement : Gambie, Mozambique, Sao Tomé et Principe, Sud Soudan, Soudan ; actuellement en situation de haut risque de surendettement : Afghanistan, Burundi, Cameroun, Ethiopie, Ghana, Haïti, RCA, Sierra Leone, Tchad, Zambie.
[5] Pour un aperçu critique de l’initiative PPTE, voir Damien Millet, « La dette du Tiers Monde », 6 mars 2006, CADTM, acte 5. Disponible à : [http://www.cadtm.org/La-dette-du-Tiers-Monde->22]
[6] Jürgen Kaiser, “Global sovereign debt monitor”, Erlassjahr & Misereor, 2019, p.4. Disponible à : https://erlassjahr.de/en/news/global-sovereign-debt-monitor-2019/
[7] Jubilee Debt Campaign, “Crisis deepens as global South debt payments increase by 85%”, 3 avril 2019. Disponible à :https://jubileedebt.org.uk/press-release/crisis-deepens-as-global-south-debt-payments-increase-by-85
[8] Ibid.
[9] Christine Lagarde, « Tenir la barre pour ne pas dériver : gérer les risques qui s’accumulent pour l’économie mondiale », discours au siège du FMI, 1 octobre 2018. Consulté le 30 mai 2019. Disponible à : https://www.imf.org/fr/News/Articles/2018/09/27/sp100118-steer-dont-drift
[10] D’après les données de la Banque mondiale disponibles dans les rapports Global development finance, éditions 2000 et 2009.
[11] Andrea F.Presbiteroa, Dhaneshwar Ghurab, Olumuyiwa S.Adedejib et Lamin Njie, “Sovereign bonds in developing countries: Drivers of issuance and spreads”, Review of Development Finance 6, n°1, 3 août 2016, 1-15. Disponible à : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S18799337163004830
[12] “State of commodity dependence 2019”, UNCTAD. Disponible à :  https://unctad.org/en/PublicationsLibrary/ditccom2019d1_en.pdf
[13] Par exemple, en 2017, les carburants représentaient entre 50 et 97% des produits exportés pour le Congo (50%), le Gabon (70%), le Tchad (78%) et l’Angola (97%) ; les produits agricoles 80% des exportations de la Gambie et 57% de la Grenade ; les produits miniers 75% des exportations de la Zambie et 92% pour le Botswana. Ibid. Notons également les effets de la spéculation sur les matières premières : Gérard Le Puill, « Spéculations permanentes sur les matières premières », l’Humanité, 26 Juin 2019. Disponible à : https://www.humanite.fr/speculations-permanentes-sur-les-matieres-premieres-674133

[14] Bodo Ellmers, “The evolving nature of developing country debt and solutions for change”, Eurodad, juillet 2016, p.6. Disponible à : https://eurodad.org/files/pdf/1546625-the-evolving-nature-of-developing-country-debt-and-solutions-for-change-1474374793.pdf et Claude Quémar, « Nouvelle donne pour la dette en Afrique : alerte au Mozambique », 2 avril 2016, CADTM. Disponible à : http://www.cadtm.org/Nouvelle-donne-pour-la-dette-en->13257 .]
[15] Ibid, p.8.
[16] Bodo Ellmers, “The evolving nature of developing country debt and solutions for change”, Eurodad, juillet 2016, p.9. Disponible à : https://eurodad.org/files/pdf/1546625-the-evolving-nature-of-developing-country-debt-and-solutions-for-change-1474374793.pdf .
[17] Ibid, p.8.
[18] Andrea F.Presbiteroa, Dhaneshwar Ghurab, Olumuyiwa S.Adedejib et Lamin Njie, “Sovereign bonds in developing countries: Drivers of issuance and spreads”, Review of Development Finance 6, no. 1, 3 août 2016, 1-15. Disponible à : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1879933716300483 .
[19] Anastasia Guscina, Guilherme Pedras, et Gabriel Presciuttini, “First-Time International Bond Issuance—New Opportunities and Emerging Risks”, IMF Working Paper, WP/14/127, juillet 2014, p.8. Disponible à : https://www.imf.org/external/pubs/ft/wp/2014/wp14127.pdf .
[20] « Pourquoi les taux d’intérêt sont-ils si bas ? », Société Générale, Consulté le 4 juin 2019. Disponible à : https://www.societegenerale.com/fr/pourquoi-les-taux-d-interet-sont-ils-si-bas et AFP, « Etats-Unis : derrière la montée des taux, la prochaine crise ? », Le Point Economie, 25 septembre 2018. Consulté le 4 juin 2019. Disponible à : https://www.lepoint.fr/economie/etats-unis-derriere-la-montee-des-taux-la-prochaine-crise-25-09-2018-2254093_28.php .
[21] http://datatopics.worldbank.org/debt/ids/region/LMY .
[22] Bodo Ellmers, “The evolving nature of developing country debt and solutions for change”, Eurodad, juillet 2016, p,8. Disponible à : https://eurodad.org/files/pdf/1546625-the-evolving-nature-of-developing-country-debt-and-solutions-for-change-1474374793.pdf .
[23] United Nations, Financing for Sustainable Development Report, 2019, p.119. Disponible à : https://developmentfinance.un.org/sites/developmentfinance.un.org/files/FSDR2019.pdf .
[24] Pour un Etat, le remboursement d’un prêt s’effectue en deux grandes étapes. Durant toute la période de remboursement définie avec son créancier, l’Etat ne rembourse que les intérêts sur la somme empruntée. A l’issue de cette période, il règlera en une seule fois le capital.
[25] Graphique réalisée d’après le site global-rates.com. Page consultée le 23 mai 2019. Disponible à : https://fr.global-rates.com/
[26] Bloomberg in “Africa’s Pulse, An analysis of issues shaping Africa’s economic future”, Banque mondiale, volume 18, octobre 2018, p.21. Disponible à : http://documents.worldbank.org/curated/en/881211538485130572/pdf/130414-PUBLIC-WB-AfricasPulse-Fall2018-vol18-Web.pdf .
[27] FMI, « Global development finance report », 2018, chapitre 1, p.17. Disponible à : https://www.imf.org/en/Publications/GFSR/Issues/2018/09/25/Global-Financial-Stability-Report-October-2018 .
[28] Éric Toussaint, Damien Millet et Jérôme Duval, « Un FMI « redevenu utile », mais pour qui ? », CADTM, 5 juin 2011. Disponible à : [http://www.cadtm.org/Un-FMI-redevenu-utile-mais-pour->6782]
[29] Les 34 pays : Afghanistan, Angola, Argentine, Barbade, Bénin, Bosnie Herzégovine, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Colombie, Equateur, Egypte, Gabon, Géorgie, Guinée, Guinée-Bissau, Irak, Jamaïque, Jordanie, Madagascar, Malawi, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Mongolie, Niger, République centrafricaine, Sierra Leone, Sri Lanka, Tchad, Togo, Tunisie et Ukraine. Liste en date du 31 mai 2019. Disponible à : https://www.imf.org/external/np/fin/tad/extarr11.aspx?memberKey1=ZZZZ&date1key=2020-02-28
[30] Jérôme Duval, « Le mariage forcé entre l’Argentine et le FMI tourne au fiasco », CADTM, 3 octobre 2018. Disponible à : http://www.cadtm.org/Le-mariage-force-entre-l-Argentine-et-le-FMI-tourne-au-fiasco->16551 .
[31] Collectif, « Égypte.« Lettre ouverte » au Président de la République sur l’accord imminent avec le FMI », 20 août 2016. Disponible à : http://www.cadtm.org/Egypte-Lettre-ouverte-au-President->13836 .
[32] Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, « La Grèce sous tutelle jusqu’au remboursement des prêts », CADTM, 11 mai 2018. Disponible à : http://www.cadtm.org/La-Grece-sous-tutelle-jusqu-au-remboursement-des-prets->16132 .
[33] Omar Aziki, « Le FMI continue à imposer ses réformes catastrophiques au Maroc », CADTM, 12 février 2017. Disponible à : http://www.cadtm.org/Le-FMI-continue-a-imposer-ses->14516.
[34] Fathi Chamkhi, « Tunisie : Aux origines de l’embrasement social de janvier 2018 », CADTM, 12 mars 2018. Disponible à : http://www.cadtm.org/Tunisie-Aux-origines-de-l->15937.
[35] Voir Jérôme Duval, « L’Ukraine sous ingérence du FMI sombre dans la récession », CADTM, 23 novembre 2015. Disponible à :  http://www.cadtm.org/L-Ukraine-sous-ingerence-du-FMI->12578 .
[36] Jean Nanga, « Afrique centrale : Retour à l’ajustement structurel néolibéral et mobilisations populaires », CADTM, 12 mai 2017. Disponible à http://www.cadtm.org/Afrique-centrale-Retour-a-l->14839 .
[37] Jean-Claude Miangouayila, Le Congo-Brazzaville fait la manche au FMI, Opinion internationale, 27 juin 2019. Disponible à : https://www.opinion-internationale.com/2019/06/27/le-congo-brazzaville-fait-la-manche-au-fmi_63219.html
[38] Éric Toussaint, « Abolir et remplacer le FMI et la Banque mondiale, Plaidoyer pour leur remplacement », CADTM, 17 octobre 2017. Disponible à : http://www.cadtm.org/Abolir-et-remplacer-le-FMI-et-la->9443.
[39] Emilie Paumard, « Le FMI et la Banque mondiale ont-ils appris de leurs erreurs ? », CADTM, 13 octobre 2017. Disponible à : http://www.cadtm.org/Le-FMI-et-la-Banque-mondiale-ont- http://www.cadtm.org/Le-FMI-et-la-Banque-mondiale-ont .]
[40] Mark Weisbrot, Rebecca Ray, Jake Johnston, Jose Antonio Cordero and Juan Antonio Montecin, “IMF ‐ Supported Macroeconomic Policies and the World Recession: A Look at Forty‐One Borrowing Countries”, Center for Economic and Policy Research, octobre 2009, p.4. Disponible à : http://cepr.net/documents/publications/imf-2009-10.pdf ; Jesse Griffiths and Konstantinos Todoulos, “Conditionally yours: An analysis of the policy conditions attached to IMF loans”, Eurodad, avril 2014, p.4. Disponible à : https://eurodad.org/files/pdf/1546182-conditionally-yours-an-analysis-of-the-policy-conditions-attached-to-imf-loans.pdf  et Gino Brunswijck, “Unhealthy conditions: IMF loan conditionality and its impact on health financing”, Eurodad, 28 novembre 2018. https://eurodad.org/Entries/view/1546978/2018/11/20/Unhealthy-conditions-IMF-loan-conditionality-and-its-impact-on-health-financing
[41] Claude Quémar, Le FMI met le feu en Haïti, en Guinée, en Égypte…, CADTM, 8 août 2018. Disponible à : http://www.cadtm.org/Le-FMI-met-le-feu-en-Haiti-en-Guinee-en-Egypte-16476->16476 .
[42] Reuters, « Trump redit que la Fed devrait baisser les taux, s’en prend à Powell », Les Echos investir, 26 juin 2019. Disponible à : https://investir.lesechos.fr/marches/actualites/trump-redit-que-la-fed-devrait-baisser-les-taux-s-en-prend-a-powell-1858135.php
[43] Éric Toussaint, « La montagne de dettes privées des entreprises sera au cœur de la prochaine crise financière », CADTM, 13 avril 2019. Disponible à : http://www.cadtm.org/La-montagne-de-dettes-privees-des->15440 .
[44] Éric Toussaint et Damien Millet, « L’audit citoyen de la dette : comment et pourquoi ? », CADTM, 30 décembre 2011. Disponible à : http://www.cadtm.org/L-audit-citoyen-de-la-dette->7424 .
[45] CADTM, « Droits devant ! Plaidoyer contre toutes les dettes illégitimes », CADTM, 1er février 2013. Disponible à : http://www.cadtm.org/Droits-devant->8765 .
[46] Éric Toussaint, Eleni Tsekeri et Pierre Carles, « La banque du Sud un projet qui devrait constituer une alternative (vidéo de 4 minutes) », CADTM, 2 novembre 2016. Disponible à : [http://www.cadtm.org/La-banque-du-Sud-un-projet-qui->14153]
[47] Paul Martial, « Chine-Afrique : nocives illusions – La Chine est devenue une puissance impérialiste de premier plan », l’Anticapitaliste La Revue, n°101, Octobre 2018, http://www.cadtm.org/Chine-Afrique-nocives-illusions-La-Chine-est-devenue-une-puissance-imperialiste->16757 .