Le formidable modèle australien de l’immigration

Tout récemment, notre secrétaire d’Etat à l’immigration Theo Francken, jamais à court d’idées, a suggéré que la Belgique adopte le « modèle australien » pour sa politique migratoire. D’une certaine manière, l’Europe, à travers l’accord signé avec la Turquie, cherche à appliquer ce modèle. Elle rencontre les mêmes difficultés et devrait aboutir au même constat : ce modèle est exactement ce qu’il faut éviter, à tous points de vue : économique, social, politique et humanitaire. Mais la réalité n’est pas le premier critère de décision lorsqu’il s’agit de sujets que le populisme attise constamment pour s’assurer des succès électoraux.

Cet article est disponible en version audio pour les abonnés.  Pour accéder à l’intégralité de cet article, vous devez vous connecter (connexion) ou souscrire à l’Abonnement numérique.



Vincent Engel et Michel Gevers
Les auteurs remercient Marion Gevers, immigrante en Australie depuis 1986, qui leur a fourni beaucoup d’informations.