Le droit à la pauvreté (allons au but)

« Sometimes I feel so low-down and disgusted
Can’t help but wonder what’s happenin’ to my companions
Are they lost or are they found ?
Have they counted the cost it’ll take to bring down
All their earthly principles they’re gonna have to abandon
 ?
There’s a slow, slow train comin’ up around the bend
 »

Bob Dylan (Slow Train Coming – 1979)

Le Laudato Si du pape François comprend 61 occurrences du mot « pauvre », ce qui est beaucoup si on compare avec les Évangiles[1]. Quand il parle de combattre la pauvreté, le pape François le fait-il en économiste ou en homme politique ? (Du genre : « Enrichissez-vous ! Croissance verte ! Développement économique et progrès ! Travailler plus pour gagner plus ! Femmes, émancipez-vous ! Nous avons du Lithium, l’avenir est à nous! »). Non, il insiste sur la dignité de la pauvreté. Il s’agit plutôt pour lui de protéger les pauvres, ou de protéger les moyens de production des plus pauvres, ou de justice pour les pauvres (et donc de droit à la pauvreté), ou de la grave dette sociale que notre monde a envers les pauvres, ou encore de considérer avant tout l’immense dignité du pauvre .

[wcm_nonmember]