Défendre l’agriculture paysanne pour sauver le climat

Via Campesina est un mouvement paysan international qui, depuis 1993, fait entendre la voix de paysans qui, notamment dans le sud de la planète, peinent à nourrir une grande partie des populations. En parallèle, GRAIN est une petite organisation internationale à but non lucratif qui soutient la lutte des paysans et des mouvements sociaux pour renforcer le contrôle des communautés sur des systèmes alimentaires fondés sur la biodiversité. Dès  2011, GRAIN montrait que l’agriculture industrielle est une cause majeure du basculement climatique, par exemple via des analyses documentées publiées en anglais sur leur site. Nous nous sommes inspirés de ces documents très éclairants pour résumer en français pourquoi l’agriculture industrielle impacte si durement le climat et quelle alternative est souhaitable.

Alain Adriaens

Comment le système alimentaire industriel contribue à la crise climatique

Entre 44% et 57% de toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) proviennent du système alimentaire mondial.

 Déforestation : 15-18%

Dans le monde entier, l’agriculture industrielle s’étend dans les savanes, les zones humides et les forêts, labourant d’énormes étendues de terre : les bulldozers précèdent les cultures industrielles. Selon la FAO, l’expansion de agriculture intensive représente 70 à 90% de la déforestation mondiale, dont au moins la moitié pour la production de quelques produits agricoles destinés à l’exportation. La contribution de l’agriculture à la déforestation représente ainsi 15-18% des émissions mondiales de GES.

Culture : 11-15%

[wcm_nonmember]