Le mythe de la méritocratie

Si la nécessité de réduire les inégalités de revenus ne fait pas toujours consensus, celle de promouvoir l’égalité des chances est en général défendue, du moins publiquement, par tout le monde. L’ « égalité des chances », que l’on peut définir comme le fait que chaque individu ait les mêmes chances dans la vie, indépendamment du contexte de départ[1], apparait, en effet, comme un objectif de société impossible à critiquer. Toutefois, les moyens pour tendre vers cette égalité et , plus particulièrement, le lien qu’elle partage avec l’« égalité de résultat » (le « résultat » étant plus souvent représenté par le revenu) font débat. L’égalité des chances est-elle possible dans une société qui connait de fortes inégalités de revenus ? Derrière cette question se cache un grand enjeu politique car de la réponse découlent de nombreuses implications.

Cet article est disponible en version audio pour les abonnés.  Pour accéder à l’intégralité de cet article, vous devez vous connecter (connexion) ou souscrire à l’Abonnement numérique.



Damien Viroux

Par Damien Viroux

Damien Viroux Économiste, récemment diplômé de l'Université Catholique de Louvain et de l'Université de Namur. Coopérateur fondateur et membre du comité de rédaction de POUR. Passionné des problématiques écologiques et sociales. Mes chroniques s'articuleront autour du thème des inégalités.

One thought on “Le mythe de la méritocratie

Vous devez souscrire à l’abonnement numérique pour commenter cet article.
Déjà abonné? Connectez-vous pour ajouter un commentaire!