Rebondissement au Parlement européen

Le vote sur la résolution TTIP qui devait avoir lieu ce mercredi est reporté à l’initiative du Président du Parlement européen, Martin Schulz.

Le report fait suite au malaise croissant parmi les supporters du TTIP qui sentent grandir la résistance au traité au sein même du Parlement européen. La pression exercée par les citoyens est en train de fissurer la grande coalition qui unit les conservateurs du PPE, les socialistes (S&D) et les libéraux de l’ALDE.

C’est surtout la question des tribunaux arbitraux privés (ISDS) qui est au centre de la controverse : alors que le groupe des Socialistes présents en commission du Commerce international avait soutenu le compromis passé avec la droite sur la clause ISDS, un nombre significatif de Socialistes a désormais rejoint le rang des opposants farouches à cette clause. L’unité de la grande coalition sur le TTIP se fissure.

Philippe Lamberts, député européen Ecolo commente : « Prises de panique, la Commission et un certain nombre de capitales, tentent de calmer le jeu, c’est-à-dire d’amener une majorité d’eurodéputés à soutenir la clause ISDS et le rapport TTIP. Le vote est reporté à la session plénière du mois de juillet. Il s’agit ici d’une première bataille de  gagnée. Il faut maintenir la pression. Le rejet du TTIP est une option de plus en plus plausible à condition que la mobilisation perdure. »