La Fédération Wallonne de l’Agriculture face au TTIP

Mi-février, la Fédération Wallonne de l’Agriculture organisait son assemblée annuelle et le TTIP en était le thème principal. Avaient été conviés pour s’exprimer à ce sujet Edouard Bourcieu, représentant de la Commission européenne, Arnaud Petit, directeur à la COPA-COGECA, Hélène Ryckmans, sénatrice et députée wallonne Ecolo, Claude Rolin, eurodéputé CDH, Marc Tarabella, eurodéputé PS et François Bellot, député wallon MR et président de la commission agriculture du Parlement wallon. Etaient également présents Willy Borsus (MR) et René Collin (CDH), ministres en charge de l’Agriculture respectivement au niveau fédéral et au niveau régional.

Un dossier complet reprend l’essentiel de leurs interventions et aborde une série de points particuliers comme le couple ISDS-ICS et les études d’impact.

Une émission spéciale a également été réalisée et diffusée sur la RTBF.

La FWA a annoncé qu’elle fera connaître sa position vis-à-vis du TTIP dans les prochaines semaines. Sans préjuger de ce qu’elle sera, l’organisation considère que la finalisation d’un accord devra au minimum respecter les principes suivants:
– L’agriculture européenne ne peut en aucun cas être la variable d’ajustement de négociations plus larges, même si d’autres secteurs de notre économie sont demandeurs.
– Si accord de libre-échange il devait y avoir, celui-ci devra impérativement respecter nos standards de production
– Dans tous les cas, les accords devront permettre le respect de l’identification des produits européens et de leur origine.